• L'trésor blanc et rouche

    Air : Le chiffon rouge (M. Fugain)

     

    1.  On a dins no cœur ein trésor qui-est blanc et rouche,

         Mieux que d’l’or ou ein diamant ;

         Si t’sareos, l’infant, que s’musique est oussi douche

         Que quand ell’ cante, t’manman !

         Acout bin ses meots, chest no richesse

         I distent si fort et lamour et lpassieon ;

         On da plein qui seont comme ein caresse

         Et dzéauts qui pleurtent comme ein violeon !

     

    Refrain :

         Ch’éteot l’lanqu’ de nos pères, ch’est toudis no patois

         Et si on veut l’fair’ taire, les Tournaisiens s’reont là

         Hureux d’moutrer ç’qui fait leu fierté :

         L’parol’ ch’est l’mamèr’ de nos libertés.

         Et ch’t’ainsin qu’à l’av’nir comme hier on pourra

         Dir’ bin héaut ç’qu’on a té et ç’qu’on s’ra !

     

    2.  On a dins no cœur ein trésor qui-est blanc et rouche,

         Mieux que d’l’or ou ein diamant ;

         Gare à ti, Flamind, si jamais ein jour t’y touches,

         Ch’est sacré comme ein infant !

         Wardeons bin ces meots, ch’est no mémoire,

         I seont cor boulants du feu d’tous les caneons ;

         Quanç’qu’i nous raqueon’tent no n’Histoire

         I d’a qui seonn’tent comme ein claireon !

     

    Refrain :

         Ch’éteot l’lanqu’ de nos pères, ch’est toudis no patois

         Et si on veut l’fair’ taire, les Tournaisiens s’reont là

         Hureux d’défint’ ç’qui fait leu fierté :

         L’parol’ ch’est l’prumièr’ de nos libertés.

         Et ch’t’ainsin qu’à l’av’nir comme hier on pourra

         Dir’ bin héaut ç’qu’on a té et ç’qu’on s’ra !

     

         On a dins no cœur ein trésor qui-est blanc et rouche,

         Mieux que d’l’or ou ein diamant…

     

                                                            Octobre 2008